SERVICES AUX PARTICULIERS

Le réseau FUNÉPLUS est composé d'entreprises à dimension humaine et souvent familiales. Des petites et moyennes structures au service des familles, depuis plusieurs générations parfois. Cette tradition de service est gage d'écoute et de qualité.

FUNÉPLUS, à travers ce site internet, est aussi au service des familles en leur fournissant  des informations et en permettant au public de poser directement ses questions aux experts du réseau (rubrique « Contact »).

SERVICES AUX MAIRIES

FUNÉPLUS propose aux communes qui le souhaitent un accompagnement dans leur gestion de cimetière en s'appuyant sur plusieurs prestations :

- Gestacim, logiciel de gestion de cimetière, particulièrement adapté aux petites et moyennes commune
- Conseil, et mise en œuvre le cas échéant, sur les procédures de gestion d'un cimetière

FUNÉPLUS, à travers ses professionnels affiliés au réseau, constitue un appui en local aux municipalités en apportant dialogue, conseil et information dans l'optique de toujours mieux servir les administrés.


Détails

Démarches

Cercueil

Transports

Inhumation

Crémation

Soins de Présentation

Personnel de Portage

Maître de Cérémonie

Avis de Presse

Salon Funéraire

Registre

Culte Religieux

Barnum au Cimetière

Livret Obsèques

Cartes de remerciement + enveloppes

1300

Au domicile

2500

Au domicile

3200

Au Funérarium ou domicile

3900

Au Funérarium ou domicile

Organisation des Obsèques

Les différentes étapes des obsèques :

Les professionnels du réseau FUNEPLUS se tiennent à votre disposition pour répondre à vos interrogations et vous aider à prendre les décisions vous permettant d'organiser les obsèques de votre proche disparu. Ils vous proposeront des solutions adaptées à la fois à vos coutumes familiales et aux souhaits du défunt, en vous expliquant ce qui est obligatoire et ce qui ne l'est pas ainsi que sur ce qui est nécessaire ou pas en fonction de la situation.

Différentes questions vont permettre d'organiser les obsèques :

  • Souhaitez-vous des soins de conservation et de présentation du corps ?

  • Où sera présenté le défunt, à domicile ou en chambre funéraire ?

  • Quel type de cérémonie, civile ou religieuse ?

  • Inhumation ou crémation ?

  • En cas d'inhumation, existe-t-il une concession de famille ? Souhaitez-vous une inhumation en concession ou en terrain commun ?

  • Dans le cas d'une crémation, quelle sera la destination des cendres ?

  • A l'issue des obsèques, souhaitez-vous organiser un temps de rassemblement des proches qui sont venus saluer la mémoire du défunt ?

Toutes ces questions seront soulevées les unes après les autres lors d'un entretien avec les professionnels du réseau FUNEPLUS qui sauront également s'adapter à votre budget.

L’accompagnement au Deuil

Le deuil est défini comme la douleur éprouvée suite au décès de quelqu'un. Il est considéré comme un processus nécessaire de délivrance qui permet aux vivants de se détacher progressivement de la vie qu'ils partageaient avec le défunt.

Les phases du deuil : Le processus de deuil est plus ou moins long, en fonction de chacun, et respecte cinq étapes :

Le choc et le déni

Vous êtes dans cette phase lorsque vous devez organiser une cérémonie funéraire, marquant le rituel du passage. Le passage, cap difficile se déroule en 3 étapes :

- La personne est morte mais est toujours dans le monde des vivants et visible par les autres.

- La personne est morte et le cercueil fermé. Le corps n'est plus visible aux yeux des vivants mais il est toujours dans le monde des vivants.

- La disparition du corps : il n'est plus du tout visible, c'est la séparation définitive.

Dans cette phase, vous avez l'impression de ne rien ressentir, d'être anesthésié.

La colère

Après le déni vient la colère, à l'encontre du défunt et de la société.

La culpabilité

Dans cette phase peuvent s'installer de nombreuses interrogations quant à la raison du décès. Vous pouvez vous sentir coupable d'être encore vivant. Rassurez-vous, ce n'est qu'une étape dans le lent processus du deuil.

La dépression

Cette étape est plus ou moins longue et se caractérise par une grande tristesse, voire un état apathique. Vous pouvez avoir l'impression que jamais vous ne vous en sortirez. C'est une illusion, vous êtes sur le bon chemin.

Sachez qu'un deuil qui ne se règle pas au bout d'un an est problématique. Au bout de trois ans, c'est un deuil pathologique, il faut alors se faire aider.

L'acceptation

Vous commencez à vous sentir un peu mieux, à avoir envie de sortir. Vous réorganisez votre vie pour aller de l'avant. Certes, vous ressentez encore parfois de la tristesse. C'est normal, le deuil prend du temps.

Comment expliquer le deuil à un enfant ?

D'une manière générale, les enfants n'ont pas les mêmes craintes vis-à-vis de la mort que les adultes. Ils jouent à se tuer et ressuscitent dans l'instant. C'est en vieillissant qu'ils commencent à se poser des questions. La notion d'enfance est liée à la maturité, à l'environnement, à l'éducation.

Pour aider un enfant à gérer un deuil, la visibilité du corps du défunt est essentielle et rendue possible grâce aux soins de conservation et de présentation du corps. Mais elle ne fait pas tout, encore faut-il que les adultes, ensuite, puissent donner des explications à l'enfant. Pour lui parler de la mort, il suffit de la raccrocher à des choses qu'il comprend, avec des mots simples, sans mensonges : on arrête de respirer, on arrête de jouer au ballon, on arrête de rire, on ne bouge plus. Restent les souvenirs.

L'enfant peut passer par toutes les phases du deuil. L'adulte est donc tenu de vérifier comment il réagit afin de prendre de bonnes décisions en cas de suspicion de dépression.

L'opérateur funéraire saura vous aider dans cette étape difficile en vous conseillant des livres, des techniques ou des adresses où vous trouverez soutien et compréhension.